LIÈGE PROJETÉ

Pierre SAUVADET : une révolution dans la construction navale


Il y a encore de vraies révolutions dans le monde de la construction navale. Pour moi, comme pour toutes les personnes ayant navigué à bord d’Aurora Magnetica, le liège projeté SuberMarine en est une, évidente à l’usage. Et je suis particulièrement heureux d’écrire ces mots. Après trois traversées de l’Atlantique et surtout deux long hivernages au coeur de l’Arctique dans des conditions rigoureuses, je remercie encore tous les jours l’inventeur de ce produit sans égal.
Projeté sur l’ensemble de l’intérieur de la coque dès la sortie de chaudronnerie au chantier Meta, le premier effet a été immédiat : un silence impressionnant. Plus aucune résonnance. Dans une coque en aluminium vide de 20 mètres, c’était totalement nouveau, inconnu. Puis, à l’usage quotidien d’autres qualités sont apparues : plus aucun effet de paroi froide, le bateau est sec, quelles que soient les conditions extérieures. Pas de condensation. Pas une seule goutte d’eau de ruissellement. La comparaison la plus simple, pour comprendre, peut être faite avec des fenêtres en double vitrage : pour tous ceux qui en ont fait l’expérience, la différence entre un simple vitrage et un double vitrage de qualité est évidente, en été comme en hiver. Il en est de même pour ce liège projeté.
Il était resté de la sciure de bois des aménagements dans les fonds du bateau. Trois ans après, cette sciure est encore là, sèche et légère, prête a être aspirée, ce que je ne fais pas : je la montre à tout visiteur. Car les questions des personnes montant à bord pour la première fois sont nombreuses. Ce bateau métallique ne ressemble à aucun autre. Une sensation immédiate de sec et de sain, pas d’odeur, une température qui semble régulée.
SuberMarine nous a apporté un confort thermique et acoustique impressionnant . Ayant été le premier à l’utiliser dans une construction de cette taille, je n’avais aucune référence, personne à qui poser mes questions qui étaient nombreuses. J’ai pris le risque et j’ai gagné. J’étais tellement impressionné que je me suis arrêté un jour à Séville, Espagne, pour rencontrer son inventeur et surtout passer une seconde commande : ce liège a beaucoup d’usages possibles. J’ai, par exemple, utilisé SuberMarine à l’intérieur des aménagements, particulièrement pour les plafonds et les cloisons des moteurs. Car, cerise sur le gâteau, SuberMarine est agréable à regarder et surtout ne brûle pas. Il offre une protection anti-feu non négligeable, les professionnels apprécieront. Le fini est immédiat et excellent. Matériau absorbant, il coupe toute résonance des moteurs qui semblent distants. Pas vraiment étouffés, mais plutôt lointains. Calme et confort à bord. Une certaine idée du luxe ?
Et puis, pas besoin d’instruments sophistiqués ou de courbes savantes pour connaître la différence : ça se voit, ça se sent, ça s’entend, immédiatement. A une époque où tout est de plus en plus complexe, c’est peut-être ça le plus impressionnant : que l’on puisse mettre au point un produit si simple, si évident.
Bon, vous l’avez compris, je suis un inconditionnel. Ce liège SuberMarine a valorisé Aurora Magnetica et en a fait un bateau unique. Et je pèse mes mots. De la chaleur torride du Vénézuela où nous sommes passés pendant les essais jusqu’au froid mordant du nord cet isolant nous a apporté un confort que nous ne pensions pas possible à bord d’un bateau. Pour nous qui vivons dans un environnement extrême comme l’Arctique, SuberMarine est une révolution et c’est pour cela que je suis très heureux d’écrire ces quelques lignes.
http://silainua.org/blogfr/note-sur-le-liege-projete-utilise.html
Il y a encore de vraies révolutions dans le monde de la construction navale. Pour moi, comme pour toutes les personnes ayant navigué à bord d'Aurora Magnetica, le liège projeté SuberMarine en est une, évidente à l'usage. Et je suis particulièrement heureux d'écrire ces mots. Après trois traversées de l'Atlantique et surtout deux long hivernages au coeur de l'Arctique dans des conditions rigoureuses, je remercie encore tous les jours l'inventeur de ce produit sans égal. Projeté sur l'ensemble de l'intérieur de la coque dès la sortie de chaudronnerie au chantier Meta, le premier effet a été immédiat : un silence impressionnant. Plus aucune résonnance. Dans une coque en aluminium vide de 20 mètres, c'était totalement nouveau, inconnu. Puis, à l'usage quotidien d'autres qualités sont apparues : plus aucun effet de paroi froide, le bateau est sec, quelles que soient les conditions extérieures. Pas de condensation. Pas une seule goutte d'eau de ruissellement. La comparaison la plus simple, pour comprendre, peut être faite avec des fenêtres en double vitrage : pour tous ceux qui en ont fait l'expérience, la différence entre un simple vitrage et un double vitrage de qualité est évidente, en été comme en hiver. Il en est de même pour ce liège projeté. Il était resté de la sciure de bois des aménagements dans les fonds du bateau. Trois ans après, cette sciure est encore là, sèche et légère, prête a être aspirée, ce que je ne fais pas : je la montre à tout visiteur. Car les questions des personnes montant à bord pour la première fois sont nombreuses. Ce bateau métallique ne ressemble à aucun autre. Une sensation immédiate de sec et de sain, pas d'odeur, une température qui semble régulée. SuberMarine nous a apporté un confort thermique et acoustique impressionnant . Ayant été le premier à l'utiliser dans une construction de cette taille, je n'avais aucune référence, personne à qui poser mes questions qui étaient nombreuses. J'ai pris le risque et j'ai gagné. J'étais tellement impressionné que je me suis arrêté un jour à Séville, Espagne, pour rencontrer son inventeur et surtout passer une seconde commande : ce liège a beaucoup d'usages possibles. J'ai, par exemple, utilisé SuberMarine à l'intérieur des aménagements, particulièrement pour les plafonds et les cloisons des moteurs. Car, cerise sur le gâteau, SuberMarine est agréable à regarder et surtout ne brûle pas. Il offre une protection anti-feu non négligeable, les professionnels apprécieront. Le fini est immédiat et excellent. Matériau absorbant, il coupe toute résonance des moteurs qui semblent distants. Pas vraiment étouffés, mais plutôt lointains. Calme et confort à bord. Une certaine idée du luxe ? Et puis, pas besoin d'instruments sophistiqués ou de courbes savantes pour connaître la différence : ça se voit, ça se sent, ça s'entend, immédiatement. A une époque où tout est de plus en plus complexe, c'est peut-être ça le plus impressionnant : que l'on puisse mettre au point un produit si simple, si évident. Bon, vous l'avez compris, je suis un inconditionnel. Ce liège SuberMarine a valorisé Aurora Magnetica et en a fait un bateau unique. Et je pèse mes mots. De la chaleur torride du Vénézuela où nous sommes passés pendant les essais jusqu'au froid mordant du nord cet isolant nous a apporté un confort que nous ne pensions pas possible à bord d'un bateau. Pour nous qui vivons dans un environnement extrême comme l'Arctique, SuberMarine est une révolution et c'est pour cela que je suis très heureux d'écrire ces quelques lignes. http://silainua.org/blogfr/note-sur-le-liege-projete-utilise.html